Monday, September 04, 2006

Eddy PERO sur scène avec la Per Aude Quérey !


Voici quelques photos de scène où je joue sur la Per Aude réalisée par le luthier Arnaud Quérey.

Cela va bientôt faire un an que cette aventure a commencé et , avec le recul je ne regrette rien ! Ce modèle unique en son genre, créé grâce au talent d'un véritable artiste, me permet de m'exprimer sans contrainte technique. La Per Aude est vraiment la messagère de mes émotions et me permet de jouer sans difficulté toute sorte de fantaisies accrobatiques ou au contraire, des mélodies ou des rythmes simples et épurés.


Un piezzo en graphteck a été ajoué sur le chevalet Wilkinson, ce qui me permet d'enrichir la palette sonore d'un son de guitare acoustique. Il est possible de marier cette sonorité aux micros Seymour Duncan comme sur les guitares Parker Fly. Le tout avec un son plus personnel et une lutherie de luxe !

Pour découvrir mes projets musicaux : Icar et ma page sur myspace

Une belle guitare... mais comment ça sonne ?

Pour entendre la Per Aude Quérey, voici quelques enregistrements que j'ai pu faire :

1/ LITTLE SHRED

Pour commencer un little shred un modeste et pas méchant ; ce n'est pas mon style de prédilection mais je trouvais ça marrant à faire.

Toutes les sons des guitares sont faits avec la Per Aude
Basse Be-5 Mayonnes,
Batterie et l'orgue : rescapés Yamahesque.
Effets : Overdrive Odr-1 Nobels, une Soul Patch Mojo (utilisée comme préamp ici), un tonelab Vox uniquement pour une simulation d'ampli plexi et la Dverb de Pro tools.

2/ OFFRANDE MUSICALE DE BACH

Vous ne rêvez pas, c'est bien une oeuvre de JS Bach : le premier Ricercare à 3 voix qui ouvre l'Offrande musicale. Pour ceux qui se demandaient comment sonne la Per Aude en son clair...
Voix 1 centre : micro grave ( SH-2 Seymour Duncan)
Voix 2 pan droit : position intermédiaire
Voix 3 pan gauche : micro aigu ( SH-4 Seymour Duncan )

3/ BROWNIE

J'ai branché ma guitare dans la nouvelle simulation d'ampli Marshall Plexi de marque
Mojo Mr Brown écoutez Brownie
Guitare Per Aude Quérey (rythmique en SH2 splitté, lead en micro aigu SH4)
Effets sur la guitare : Mojo Mister Brown, Mojo Soul patch, Vox Tone Lab (tweed cabinet). Reverb et delay en plug ins pro tools.
Basse : Mayones Be-5 Bartonini + Soul Patch direct dans la carte son.
Batterie : une loop qui passait par là...

Photos officielles sur www.quereyguitars.com


Voici les nouvelles photos de la Per Aude qui seront présentent sur le site d'Arnaud Quérey : quereyguitars.com

La guitare à la maison !


Quelques photos que j'ai prise avec mon appareil... beaucoup des photos précédentes avaient été faites par Aurélien. Et ces dernièrs temps, je me sers plus de la guitare pour enregistrer que des choses que pour la regarder. Même si elle est très belle, c'est une guitare qui sonne. Et ce qu'elle peut sonner !

Pour les détails de l'acajou et des érables magnifiques du manche et des plaques...
Non seulement le manche est superbe mais regardez l'accès aux aigus créé par Arnaud Quérey. Je fais aisément un accord sur la 21è case (avec le petit doigt sur la 24è), ça donne des sonorités inattendues pour une guitare électrique.

Premiers essais de la guitare faite par Arnaud Quérey


Voici la Per Aude Quérey dans mes bras, jeudi 22 décembre 2005.

Mais en plus d'être belle, elle sonne !!

En quelques mots : les sons clairs, c'est l'extase ! J'ai presque envie d'abandonner à tout jamais la saturation tellement cette guitare sonne chaud, rond, incisif, riche en harmoniques (toutes les harmoniques sortent même en position micro grave...). Elle me donne envie de me mettre très sérieusement au jazz.

Les splits c'est du bonheur. Pas l'ombre d'une ronflette, le SH2 splitté sonne... comme aucun autre. C'est assez indescriptible, très personnel. Peut-être comme pour une strat en acajou avec un SSL4... la position intermédiaire en splittés c'est complètement stratoïde, funky à mort, les slaps sont riches en bas médium et les cordes graves sonnent comme une basse. Le SH4 (jeff beck) a la personnalité que je lui connais mais il chante plus qu'à son habitude, il est plus rond et pourtant incisif dans les aigus.

En saturation (c'était une blague, j'arrête pas), c'est d'une polyvalence... pour avoir un crunch, il faut baisse le niveau général de la guitare et, branchée sur un bassman Fender c'est déjà monstrueusement bon. Du clair joué aux doigts à la guitare qui pleure quand j'attaque au médiator. En poussant le volume ça devient vite gros rock... et sur un ampli plus méchant (du genre Mesa), je suis paré pour faire du metal. C'est d'une précision chirurgicale sans jamais sonner froid. Le signal est franc, massif, jamais criard.

Je ne pensais pas que ça allait le faire à ce point mais la Per Aude est vraiment bien parti pour être la meilleure de mes guitares... au bout de 13 ans de recherche ça fait drôle de l'avoir enfin trouvée. Je m'étais un peu résolu à toujours avoir 2 ou 3 pelles pendant les enregistrements.

Les premières cordes...


Premières cordes sur la guitare, délicatement posées par Monsieur Quérey...

Ne pouvoir faire que voir cette guitare est à la fois un plaisir et un léger supplice... dire que je dois attendre la semaine prochaine pour pouvoir jouer dessus. Arnaud prétend qu'il reste des finitions à faire. Mais non !! Elle est prête, je la veux tout de suite !!!

Photo de famille, on dit "ouistiti". Monsieur Quérey, je me réjouis que vous ayez du travail mais songez à vous reposer quand même de temps en temps.

Après le vernis... le séchage et l'assemblage !


Voici donc l'avancement de mon modèle Per Aude à ce jour, vendredi 9 décembre 2005.
Pour une guitare commandée début septembre, je trouve que ça avance plutôt vite. Et pour tous ces bons moments de créativité xylophilique, de discussions musicales, philosophiques musico-théologiques, de fendages de gueule passés avec Arnaud Quérey... vraiment un grand moment dans ma vie. Merci Arnaud.

Gros plan sur les micros Seymour Duncan ( SH-2 jazz et SH-4 Jeff Beck, les deux micros sont splittables)

Encore quelques mots sur la tête de la guitare


Tête inversée de la Per Aude avec le logo Quérey. Au départ, je voulais une répartition des mécaniques comme sur une Musicman Silhouette mais... inversée ! Pour arriver à trouver la forme, Arnaud a du s'y reprendre à pas mal de propositions. Cela dit, qu'est-ce que j'en suis content aujourd'hui !

La forme de tête qu'il a dessinée il y a un mois et demi a évolué au moment où il l'a sculptée dans le bois, car comme Arnaud Quérey le dit : "en 3D, il y a des formes qui s'imposent toutes seules". Je suis bien d'accord. Surtout quand elle viennent à un esprit aussi génial que celui de mon cher luthier. Oui, je suis très content.... !!!

Vernissage


Au bout de huit couches de vernis, les volutes du bois prennent un aspect plus laiteux. Ne dirait-on pas un morceau de marbre ?

Petit détail sur mon modèle (et sûrement sur l'autre Per Aude) l'érable du manche passe sous la cavité du micro grave. Forcément avec un tel accès aux aigus, il fallait trouver un moyen de coller le manche de manière solide et résistante. Pas comme sur une SG Gibson où le moindre choc sur le manche peut tout vriller. Avec cette solution, en plus, le manche est semi traversant sur la Per Aude et assure donc une acoustique énorme.

Avais-je déjà écrit que même sans la brancher la Per Aude sonne très fort ? Oui ? Ah bon... (je ne m'en remets pas, ça doit être ça).
A ceux qui se demandent pourquoi le manche est tout blanc, c'est simplement pour protéger la touche des projections de vernis. Car ce n'est pas encore terminé. Encore une... ou deux couches. Arnaud dans son souci de bien faire me fait baver depuis des semaines. Mais je sais que ça en vaudra la peine...

Visite à l'atelier de lutherie à Vernon

En arrivant à l'atelier de Vernon, Arnaud avait délicatement préparé son coup en mettant en évidence l'objet. Donc, en franchissant la porte, voilà ce que j'ai vu :

Je précise qu'elle n'est toujours pas vernie, les bois sont bruts. Mais n'est-elle pas magnifique ? (après on aime la forme ou pas... moi j'adore).

Je n'ai jamais vraiment exposé le pourquoi du comment de la forme de cette guitare...

Dans le "cahier des charges" d'Arnaud, j'ai mis les demandes suivantes pour mon modèle : une forme générale plus proche d'une basse que d'une guitare (je préfère souvent les design plus innovants des basses), un accès aisé aux aigus, un manche arrondit (point de départ C shape de la Stratocaster Ultra), une tenue d'accord redoutable, un vibrato flottant qui ne soit pas un floyd, des micros splittables, une tête de Silhouette Musicman inversée.

Pour l'accès aux aigus, la forme s'est assez vite imposée. Pour le manche, Arnaud a fait encore mieux que ce que j'imaginais (et pourtant je suis vraiment très exigeant).

Pour la tenue d'accord, Arnaud a concocté une formule secrète : ce manche pourrait contenir des traces de carbone... je n'en sais moi-même pas plus. Le fait est qu'elle était accordée quand je suis arrivé dans l'atelier. Après deux heures et demi de rappage-rabotage-essayage du manche pour le faire à ma main, elle n'a PAS BOUGEE D'UN QUART DE TON !!
Arnaud Quérey : "je ponce donc j'essuie."

Petite restitution du dialogue avec Arnaud Quérey :

- Tate donc le manche !
- Bah... c'est un peu trop gros ici, mais là, c'est presque parfait.
- Parfait ça ? Ah non, j'ai encore du boulot.
Une demie heure de ponçage après :
- Wah ! Là c'est vraiment parfait Arnaud.
- Fait voir. Non, là ça va pas encore. Et pour ici, j'ai une idée. Tu vas voir...
Une demi heure de ponçage après, il me la redonne :
- Voila.
- !!!!! Arnaud, c'est plus que parfait !!
- Attends un peu les finitions, je pense que tu seras content.

Et encore une fois, je n'ai pas eu besoin de ré-accorder la guitare après les ponçages du manche. Ce n'est pas le vibrato qui fait la tenue d'accord, c'est vraiment la rigidité du manche. Et là, pour le coup, ça le fait vraiment.

Et ça y est, je suis parti, impossible de me la faire lâcher ! Quel bonheur et quel son ! Rien qu'en acoustique, même pas branchée, la guitare sonne déjà fort. Le son vibre dans tout le corps et je le sens dans mes doigts, dans mes jambes. Branchée, elle sonne tellement fort que le Fender Vibroverb sature alors qu'il est en position clean !

Arnaud me dit qu'il règlera les micros parce que ses guitares ont un niveau de sortie élevé. Je l'avais constaté avec son modèle Aude qu'il m'a prêté il y a deux mois et qui avait fait saturé mes niveaux d'entrée ! Après un réglage sur le préampli cela dit, j'ai pu obtenir de superbes sons clairs dont un en double split qui ressemblait à un son de guitare acoustique tellement il était pur.

Et le monde autour n'est plus qu'une atmosphère étherée
Je quitte la Terre
Vers d'autres Sphères
Je vole avec la guitare d'Arnaud Quérey

Vibrato Wilkinson et micros Seymour Duncan

Arnaud Quérey vient de recevoir un vibrato wilkinson couleur bronze moche alors qu'il en avait commandé un doré. Il l'a renvoyé et passé commande directement aux States. Il paraît qu'ils sont en rade pour le doré.

Pour les micros, les Seymour Duncan sont arrivés, eux ! Au programme, Sh-1 '59, Sh-2 (Arnaud me montera les deux alternativement pour qu'on garde celui qui me plait le plus en position manche) et Sh-4 JB en chevalet.
Un choix de micros "classiques" mais sur ces bois nobles, ça ne sonne pas pareil que sur une gratte avec un acajou et un érable plus standards.

Les premiers essais pour faire le manche à ma main sont prévus pour mercredi 26 octobre 2005 dans son atelier à Vernon. J'en jubile d'avance !!

A vos crayons !! (Episode 2)


Maintenant que le corps est fait, on se re-penche sur la tête de la guitare. Là, Arnaud, il en chie. Mais il va avoir une bonne idée. Merci pour son infinie patience et son autodérision. Ca y est ! Après une séance de (re)travail de la tête (une petite heure et demie quand même) Arnaud a trouvé un truc qui me plait : une répartition des mécanniques 2+4 (tête d'une Silhouette Musicman mais inversée).
Merci Arnaud... te cache pas !

On peut enfin voir le plan définitif de la Per Aude... vivement que je vois l'érable ondé du manche !

Touche en ébène sur le manche


J'en avais pas mal parlé et donc voici cet ébène particulier dont les dessins du bois semblent dessiner des volutes de fumée... Encore une fois, c'est du bois brut, il n'est ni vernis, ni poli. Ca promet, quand même !

Parmis les trois morceaux d'ébène de Macassar, j'ai choisi celui-ci. Ok, mécaniquement, il faudrait que les volutes soient plus droites mais étant donné que le manche sera fait d'érable en quartiers, incluant une tige de carbone pour une meilleure tenue d'accord... je pense que je peux me faire plaisir pour la touche... un bois qui "raconte une histoire" comme dit poétiquement Arnaud Quérey.

Per Aude, la première découpe du corps


Voici la première découpe de la Per Aude. A titre informel, là, c'est du bois brut. Quand ce sera vernis, ça brillera au moins 5 fois plus...!

La forme, due principalement à la volonté d'avoir un accès aux aigus aisé, a été élaborée par Arnaud et moi-même, sous la férule et l'avalanche de vannes et critiques -constructives- d'amis musiciens, Phil et Tof, vendeurs chez Music System.

J'aime beaucoup la présence du léger chanfrein qui fait quasiment le tour de la guitare.

Voici le dos en acajou, avec les défonces pour y mettre un vibrato wilkinson.

Le modèle "Per Aude" connaît avant même sa naissance un vif succès étant donné qu'un autre musicien, Aurélien (à qui je dois les photos des planches et des premières découpes, qu'il en soit remercié), a décidé de s'en faire faire une, simplement en la voyant dessinée !

Voici donc les deux soeurs côtes à côtes, impatientes de recevoir un manche...

Corps et table, explications


Le corps d'une guitare peut être fait du même bois ou posséder une table (la face de la guitare) d'un autre bois. Ce sera le cas de mon modèle, "Per Aude". Je recherche l''alchimie sonore particulière de l'acajou, qui favorise des sonorités chaleureuses, précises et riches en sustain (tenue du son), et d'une table en érable, mordant et nanti d'aigus crystallins.

Voici donc la planche d'acajou (aux admirables ondes... !) qui va servir pour le corps et donc le dos de mon modèle.

Les deux planches collées... et le désordre d'un atelier vivant tout autour !

A table !



Au sujet du corps de mon modèle de guitare, Arnaud Querey a selectionné de magnifiques tables d'érable ondé et flammés pour mon modèle. Le manche sera également en érable ondé, la touche en ébène de Macassar... d'une beauté renversante. Arnaud Quérey est très doué pour dénicher des bois rares.

L'érable flammé est un bois noble, très beau mais on le retrouve sur de nombreuses guitares (tables Gibson, PRS et même Epiphone ou Squier !) ; je trouve qu'il perd un peu de sa valeur. Après en avoir discuté avec Arnaud et pour avoir pu voir de près ses modèles Aude, je lui ai demandé un érable particulier. Une semaine plus tard, Arnaud débarquait avec quatre planches magnifiques dont une se démarquait particulièrement des autres (voir photo).

L'aspect marbré et les reflets d'hologrammes de cet érable m'ont vraiment ému. C'est très étrange de ressentir ça face à du bois ! Et pourtant, Mère Nature est généreuse...

Cette magnifique table qui semble se nourrir de la lumière. Ses reflets sont vraiment incroyables et il est difficile de les rendre fidèlement avec un appareil photo.

Merci à Aurélien pour les photos de construction. Je n'ai pas encore eu le temps d'aller faire un tour du côté de l'atelier d'Arnaud Quérey... qui est à Vernon, près de Rouen.

A vos crayons !


Evidemment, tout part d'un dessin. Arnaud Quérey procède ainsi avec un crayon et une gomme plutôt que sur informatique.

Il fait un trait de 4 millimètres et on dit : "ah non non non ! Mais ça va pas du tout, là ! T'as tout gâché !! " et alors il gomme, il repart dans l'autre sens et on dit : "mouais, bof..."

C'est un sport qui peut durer des heures. Et des fois, sa main dérape et là on dit : "Arnaud, t'es un génie, c'est exactement ça que je veux."

Quelques notions sur les bois des guitares

Contrairement à ce qu'on peut penser, tous les bois ne sont pas de la même couleur et certains ont des propriétés acoustiques très particulières. Pas de guitare en sapin, donc, même pour rigoler.

A notre époque où l'on trouve des guitares faites de tout bois, c'est tout de même avec un peu d'anxiété que j'abordais l'idée de prendre un bois tout juste coupé pour faire un instrument. Arnaud Querey m'a rassuré parce qu'en tant que luthier, il n'utilise que des bois qui ont sêché depuis minimum 15 ans. La construction d'instruments sur du bois vert est déconseillée car, évidemment, le bois travail et il en résulte un instrument très instable pour la tenue d'accord et la sonorité.

Premièrement, l'acajou est un bois au propriétés acoustiques reconnues. Utilisé pour la construction des Les Paul Gibson, il offre un sustain remarquable (durée d'un son lorsqu'il est joué) mais a l'inconvénient de rendre les sonorités plus "épaisses" que l'aulne. Bien avant le travail des micros, c'est vraiment le bois qui offre ses propriétés acoustiques à la guitare. Arnaud Querey pense que l'association de plusieurs bois contribue à donner des sonorités optimales. Par exemple, s'il ajoute au corps en acajou une table en érable ondé, la guitare va à la fois avoir du sustain et des sonorités clinquantes.

Un corps acajou et une table en érable moucheté offre des sonorités plus agressives, comme sur son modèle Red Star Quérey. Je n'ai d'ailleurs jamais entendu des micros EMG (marque réputée pour ses sons incisifs et chirurgicaux, très typés métal en saturation) sonner aussi bien que sur cette guitare ! Puissants et personnels.

Arnaud Quérey, luthier de son état

J'ai rencontré le luthier Arnaud Querey il y a deux ans au salon Musicora. Ce qui m'a tout de suite plu dans ses guitares, c'est la beauté des bois et des finitions. Ensuite, pour avoir essayé plusieurs modeles, j'ai été stupéfait de constater que ce sont des guitares qui sonnent largement mieux que les grandes marques fabriquées a la chaine sans qu'une main musicienne ne paufine les derniers réglages.

C'est donc en toute logique que j'ai économisé pour pouvoir lui faire construire mon modèle personnalisé. Ce blog est consacré a toutes les étapes de sa construction : des premiers croquis au choix des bois, du découpage dans la forme choisie au vernissage, etc.

Sur la photo, on voit Arnaud Querey avec plusieurs modèles Aude, realisés il y a quelques années pour le musicien et producteur de jazz Olivier Aude. Cette guitare existe en différents modèles dont une fretless, tenue dans les bras de son créateur sur la photo ci-contre.

Son site : www.quereyguitars.com